As CANSO Gears Up For ATM Improvement In Africa

Roland Ohaeri Covers, Headlines, News, News Updates Leave a Comment

By Boni Dibate, Director, CANSO-Africa

The trend of aviation development globally, including air traffic management (ATM), makes it vital for partners to re-double efforts to improve ATM in Africa. In terms of aviation professionals, facilities and policies, Africa’s ATM thrust needs to be realigned to serve the region in line with available and emerging global standards.

The Civil Air Navigation Services Organisation (CANSO), being the global voice of air navigation service providers (ANSPs) worldwide whose Members support about 90% of world air traffic, has the ultimate aim to improve air navigation services (ANS) on the ground and in the air through running workshops and seminars. CANSO comes in handy to support ATM improvement in Africa, with the CANSO Africa region having been established in 2012.

Currently, CANSO has 15 Members in Africa (but 32 countries). The members are the Agency for Air Navigation Safety in Africa and Madagascar (ASECNA), Air Traffic Navigation Services (ATNS) South Africa, Botswana Civil Aviation Authority, Kenya Civil Aviation Authority, The National Company of Airports Exploration and Air Navigation (ENANA) of Angola, Uganda Civil Aviation Authority, Nigerian Airspace Management Agency (NAMA), Aeroportos de Moçambique, Roberts FIR, Swaziland Civil Aviation Authority, Tanzania Civil Aviation Authority, Zambia Airports, Ghana Civil Aviation Authority, RVA of the Democratic Republic of Congo and Morocco Airports.

It is important to emphasise the goals and objectives of the CANSO Africa region which are the implementation of new global ATM requirements and standards with ATM industry partners in line with ICAO’s Global ATM concept and the AFI Planning and Implementation Regional Group (APIRG) as well as CANSO Vision 2020.

The CANSO Africa Region’s vision of the future of air navigation services also supports the creation of a harmonised ATM service, and is focused on a partnership approach towards achieving safe and seamless air navigation service provision.

CANSO-Africa has the goals to develop and implement the ATM related interventions, help air navigation service providers (ANSPs) provide services that are technically interoperable, procedurally harmonized, universally safe, and affordable.

CANSO also seeks an operational environment in which everyone is performance-oriented. Among others, there are three major projects CANSO is busy with, which include the Mombasa ATFM Roadmap, ANSP Peer Review Mechanism, and the ASBU Implementation.

Mombasa ATFM Roadmap

The anticipated AFI traffic growth of about 4.6% by 2037, coupled with new airspace entrances requires ANSP to develop strategies to ensure that the ATM systems continue to be able to safely, efficiently and seamlessly handle traffic. APIRG 21/08 conclusion called for all Regional Economic Communities and ANSPs to develop a clear and agreed roadmap, in consultation with users for the implementation of seamless, harmonized, interoperable Air Traffic Management systems and procedures with clear benefits to the aviation stakeholders.

In particular, the 2018 CANSO Africa conference in Mombasa, under the theme “Improving efficiency through collaborative decision making and air traffic management” initiated the Mombasa ATFM Roadmap. This is one of the Pillars to achieve seamless operations in the AFI Region.

The Conference highlighted seven emerging issues which are

  • Collaboration
  • Technology and Innovation
  • Policies and Regulations
  • Data and information sharing
  • Member commitment
  • Implementation Roadmap of CDM, A
  • CDM and ATFM
  • Compliance with ICAO requirements

These identified issues are embodied in the Mombasa ATFM Roadmap and are to ensure regional seamless operations, invisible borders and to better prepare the AFI region to cope with the anticipated traffic growth, security situations and military conflicts or conflict zones and to adapt to the everchanging ATM environment while being able to promote safer and cleaner flights.

ANSP Peer Review Mechanism

During the high-level safety conference which took place in Montreal in February 2015, the President of ICAO Council, Dr. Olumuyiwa Benard Aliu, expressed a need to address some of the air navigation challenges that the AFI region is facing. Peer reviews between and among ANSPs in Africa was the suggested model.

The mechanism would seek to promote continuous operational and safety improvements through identifying areas of operations that can be enhanced as well as to facilitate a structure whereby corrective action plans can be developed as necessary.

In the longer-term, one of the main objectives will be to achieve measurable common performance standards, fostering cooperation and to promote trust and confidence among the ANSPs.

The initiative has adopted the ICAO Manual, CANSO Standard of Excellence (SoE) in Safety Management Systems (SMS) and the CANSO SMS Implementation Guide, CANSO Safety Maturity Survey as baseline guiding documents. The SoE can support each other to attain a high level of safety and operational management systems.

All CANSO members in Africa have signed declaration of commitment to do peer review. ANSPs/States on safety management and have identified peers based on similar characteristics (e.g. airspace, equipment, procedures or even sub-region, etc.) in pairing themselves for their peer review purposes.

Seventeen ANSPs are participating in the program using the CANSO documents and have signed confidentiality agreements between and among themselves and have already conducted reviews between and among themselves. These are: ASECNA, ATNS of South Africa, Botswana CAA, Swaziland CAA, Uganda CAA, Tanzania CAA, Burundi CAA, Rwanda CAA, Kenya CAA, NAMA of Nigeria, Ghana CAA, Roberts FIR, Mozambique Airports, Malawi, and Zambia Airports.

ASBU Implementation

CANSO members in Africa have equally identified ASBUs and PBN Continuous Descent Operations (CDO), Continuous Climb Operations (CCO), Implementation of Safety Management Systems (SMS), and Improving of Runway, Airport Collaborative Decision Making (A-CDM) as part of their priorities in the quest to improve operational safety and ATM performance in Africa.

CANSO has been working with ICAO on an ASBU implementation initiative since 2014, when an initial framework for implementation was laid out. The ASBU implementation has been a challenge for ANSPs and is a key concern in the context of rising air traffic both domestically and internationally.

To continue with ICAO ASBU Implementation initiative, in 2014, 2015 and 1019 CANSO organised workshops with the objectives to report on the status of ASBU Block 0 implementation,assessing the challenges of Block 0 implementation of the participants, further establish clear understanding on the components of the ASBU framework, assist participating organizations in completing the Air Navigation Reporting Forms (ANRF), assist CAA’s and ANSP’s in determining the way forward in  the implementation and prioritization of the ASBUs in their National Plans.

The recommendations were that the AFI States should put in place measures to address the issue of missing flight plans and collecting and sharing all data related to them with ICAO, CANSO to support, on an on-going basis, initiatives to address missing flight plans under the APIRG-IIM Sub-Group. This is a clear indication that the interoperability of ATM systems is vital to the safe implementation of the ASBU modules.

Future

ASBU Block 0-1 implementation Status, Impact of Cybersecurity, unmanned aircraft in air traffic management, Safety Risk Management and human factors in the changing ATM environment are the core focus of CANSO-Africa in the near- and longer-terms.

***

Alors que la CANSO se prépare pour améliorer l’ATM en Afrique

La tendance du développement de l’aviation à l’échelle mondiale, notamment en ce qui concerne  la gestion du trafic aérien (ATM) impose que  les partenaires redoublent d’efforts pour améliorer l’ATM en Afrique. Pour ce qui est desprofessionnels de l’aviation, des installations et dse politiques, il importe de réorienter les efforts de l’Afrique dans le domaine de l’ATM  pour pouvoir servir la région dans le  respect  des normes existantes et des normes  mondiales  émergentes.

L’Organisation des services de navigation aérienne civile (CANSO),qui est la voix  des prestataires de services de navigation aérienne (ANSP)   dans le monde, et dont les membres soutiennent environ 90% du trafic aérien mondial, a pour objectif ultime d’améliorer les services de navigation aérienne (ANS) au sol et dans les airs en organisant des ateliers et des  séminaires. Elle est donc en bonne place pour soutenir l’amélioration de l’ATM en Afrique, la région Afrique de la CANSO ayant été créée en 2012.

Actuellement, la CANSO compte 15 membres en Afrique (maiselle est présente dans 32 pays). Les membres sont :  l’Agence pour la sécurité de la navigation aérienne en Afrique et à Madagascar (ASECNA),la  Air Traffic Navigation Services (ATNS) de l’ Afrique du Sud, la Botswana Civil Aviation Authority, la  Kenya Civil Aviation Authority, la Compagnie nationale d’exploitation des aéroports  et de la  navigation aérienne  (ENANA) d’Angola, la Uganda Civil Aviation Authority, la NigerianAirspace Management Agency (NAMA), Aeroportos de Moçambique, la FIR Roberts, la Swaziland Civil Aviation Authority, la Tanzania Civil Aviation Authority, ZambiaAirports, la Ghana Civil Aviation Authority,  la RVA de la République Démocratique du Congo etAéroports du Maroc.

Il est important de souligner les buts et les objectifs de la région Afrique de la CANSO qui sont : la mise en œuvre des nouvelles exigences et normes de l’ ATM mondiale avec  les partenaires de l’industrie ATM conformément au concept de l’ ATM mondiale de l’OACI et le Groupe régional AFI de planification et de mise en œuvre (APIRG) ainsi que la vision CANSO 2020.

La vision  de la CANSO-Afrique pour ce qui est de l’avenir des services de navigation aérienne appuie  également la création d’un service ATM harmonisé,  et est centrée sur une approche de partenariat visant à assurer la fourniture de services de navigation aérienne sûrs et intégrés.

La CANSO-Afrique a pour objectifs d’élaborer et de mettre en œuvre les interventions liées à l’ATM, d’aider les prestataires de services de navigation aérienne (ANSP) à fournir des services  techniquement interopérables, harmonisés sur le plan des procédures, universellement sûrs et abordables.

La CANSO recherche également un environnement opérationnel dans lequel  tout le monde est orienté vers la performance. Entre autres, il y a trois projets majeurs dans lesquels la CANSO est engagée : la feuille de route de l’ ATFM de Mombasa, le mécanisme d’évaluation des ANSP par les pairs, et la mise en œuvre des ASBU.

La Feuille de route de l’ATFM de Mombasa

La croissance prévue du trafic AFI d’environ 4,6% d’ici 2037, associée à de nouvelles entrées dans l’espace aérien, exige que les ANSP développent des stratégies pour s’assurer que les systèmes ATM continuent d’avoir la capacité de gérer le trafic de manière sûre, efficace et harmonieuse. La Conclusion 21/08 d’APIRG appelait toutes les communautés économiques régionales et tous les ANSP à élaborer une feuille de route claire et concertée, en consultation avec les usagers, pour la mise en œuvre de systèmes et de procédures de gestion du trafic aérien ininterrompus, harmonisés et interopérables, présentant des avantages clairs pour les parties prenantes du secteur aérien.En particulier, la Conférence de la CANSO Afrique  de 2018 à Mombasa, sous le thème ” Améliorer l’efficacité par une prise de décisions et une gestion collectives du trafic aérien “, a lancé la feuille de route de l’ATFM de Mombasa. Il s’agit de l’un des piliers qui permetd’assurer des opérations sans interruption dans la région AFI.

La Conférence a mis l’accent sur sept questions émergentes qui sont :

  • La collaboration
  • latechnologie et l’innovation
  • les politiques et les règlements
  • le partage des données et des
  • informations
  • l’engagement des membres
  • la feuille de route relative à la mise en
  • œuvre du CDM, de l’ A-CDM et de l’
  • ATFM
  • le respect des exigences de l’OACI

Ces questions identifiées sont inscrites dans la feuille de route de l’ATFM de Mombasa et visent à assurer des opérations régionales sans interruption, des frontières invisibles et à mieux préparer la région AFI à faire face à la croissance prévue du trafic, aux situations qui représentent une menace pour la sécurité et aux conflits militaires ou aux zones de conflit et à s’adapter à l’environnement ATM en constante évolution tout en étant capable de promouvoir des vols plus sûrs etplus propres.

Mécanisme d’évaluation des ANSP par les pairs

Lors de la conférence de haut niveau sur la sécurité qui s’est tenue à Montréal en février 2015, le Président du Conseil de l’OACI, M. OlumuyiwaBenardAliu, a dit qu’il était nécessaire  de se pencher sur certains des défis de navigation aérienne auxquels la région AFI est confrontée  Le modèle suggéré à cette fin était de faire des évaluations  des  ANSP en Afriqueentre et parmi les pairs.

Ce mécanisme viserait à promouvoir des améliorations continues des opérations et de la sécurité en identifiant les domaines d’activité qui peuvent être améliorés et à faciliter la mise en place d’une structure permettant d’élaborer des plans de mesures correctrices selon les besoins.

A plus long terme, l’un des principaux objectifs sera d’avoir des normes de performance communes mesurables, ce qui encouragerait  la coopération et  favoriserait  la confiance entre les ANSP.

Comme documents  d’orientation de base, l’initiative a adopté le Manuel de l’OACI, la Norme d’excellence (SoE) de la CANSO pour les  systèmes de gestion de la sécurité (SGS) et le Guide  de la CANSO pour la mise en œuvre du SGS, ainsi que l’Enquête de la CANSO  sur la maturité  de la sécurité. La Norme d’excellence  peut aider les uns et les autresà se soutenir mutuellement pour l’atteinte d’un niveau élevé aussi bien pour les systèmes de gestion de la  sécurité que pour les systèmes de gestion opérationnelle.

Tous les membres de la  CANSO en Afrique ont signé une déclaration d’engagement à faire une évaluation par les pairs des ANSP ou des États en matière de gestion  de la sécurité  et ils  ont identifié des pairs sur la base de caractéristiques de similitude(par exemple l’espace aérien, les équipements, les procédures ou même la sous-région, etc.)

Dix-sept ANSP participent au programme en utilisant les documents de la CANSO ; ils ont signé entre eux des accords de confidentialité et ont déjà effectué des évaluations  entre eux. Il s’agit de : l’ASECNA, l’ATNS de l’Afrique du Sud, la Botswana CAA, la Swaziland CAA, la Uganda CAA, la Tanzania CAA, l’AAC du Burundi ,l’AAC du Rwanda , la Kenya CAA, la NAMA du Nigeria, la Ghana CAA, la FIR Roberts , Mozambique Airports, Malawi Airportset ZambiaAirports,

Mise en œuvre des ASBU

Les membres de la CANSO en Afrique ont également identifié les questions suivantes comme faisant partie de leurs priorités dans la recherche d’une  amélioration de la sécurité opérationnelle et de  la performance de l’ATM en Afrique :les  ASBU etles opérations de descente continue (CDO) et de montée continue (CCO) dans le cadre de la PBN, la mise en œuvre du Système de gestion de la sécurité (SGS), et l’amélioration de la prise de décisions collectives pour les pistes et les aéroports  (A-CDM) . La CANSO travaille avec l’OACI sur une initiative de mise en œuvre des ASBUdepuis 2014, date à laquelle un  cadre initial de mise en œuvre a été établi. La mise en œuvre des ‘ASBU est un défi pour les ANSP et constitue une préoccupation majeure dans le contexte de l’augmentation du trafic aérien, tant au niveau national qu’international.

Pour poursuivre avec  l’initiative de mise en œuvre des ASBU de l’OACI, la CANSO a organisé en 2014, 2015 et 2019 des ateliers qui avaient pour objectifs  de faire le point sur la mise en œuvre du bloc 0 de l’ASBU, d’évaluer les défis que rencontrent les participants dans  la mise en œuvre du bloc 0, de mieux comprendre les composantes du cadre des ASBU et d’aider les organisations participantes à remplir les formulaires des comptes rendus  de navigation aérienne (ANRF), et enfin d’aider   les AAC et les ANSP à déterminer les perspectives de la mise en œuvre et de la priorisation  des ASBU dans leurs Plans nationaux.

Avenir

L’état d’avancement de la mise en œuvre du bloc 0-1 des  ASBU, l’impact de la cybersécurité, les aéronefs sans pilote dans la gestion du trafic aérien, la gestion des risques pour la sécurité et les facteurs humains dans l’environnement ATM en évolution sont au cœur des préoccupations de la CANSO-Afrique à court et à long termes.

Share on Social Media

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *